Moments de vie de classe -  la honte (1)

J'ai comme habitude dans ma pratique d'afficher les prénoms des élèves sur le tableau en regard de leur degré d'autonomie.

Je n'interrogeai pas cette habitude jusqu'alors, cela m'était nécessaire pour pouvoir rapidement savoir quel élève est à quel degré et pouvoir l'aider plus facilement.

J'ai été marqué cependant par des remarques de mes élèves de l'an dernier qui se disait stressés lors du bilan du plan de travail, moment crucial pendant lequel sont attribués les degrés d'autonomie.

En ce début d'année, dans une nouvelle école, avec de nouveaux élèves qui ne sont pas du tout habitués au système, j'ai réussi finalement à réinterroger cette habitude.

Moments de vie de classe - C'est quoi cette ambiance pourrie ?

-Je viens de voir ton élève O cracher sur ton autre R. Je n'ai pas vu ce qui s'est passé avant, mais quand même…

Ainsi ma collègue me rend-elle deux de mes élèves à l'issue de la récréation en ce vendredi d'avant dernière semaine d'école.

Moments de vie de classe - La classe ne fonctionne plus

 

3 semaines de galère. Pourtant la période était courte, 5 semaines.

Je n'avais plus envie d'aller à l'école. Me retrouver dans cette classe était pesant. Je rentrais chez moi complètement vidé. Je hurlais sur mes enfants à la moindre incartade, incapable de faire preuve de patience devant le pot de chocolat encore sorti après le gouter, ou un manteau négligemment posé sur le sol en plein milieu de l'entrée…

Qu'est ce qui se passe en moi en ce début d'année ?

J'observais, impuissant, mon comportement en classe.

Cris, moqueries, sarcasmes… de mon fait…

Moments de vie de classe -  faire un message clair au maitre

-Maitre, je peux te faire un message clair ?

-Oui

J'étais en train d'aider une élève quand M.Z. vient me poser cette question. En général, lorsque les élèves me font un message clair c'est qu'il y a quelque chose que j'ai dit ou fait qui n'est pas passé. Il souhaite alors me le faire savoir. Je l'accepte d'autant plus volontiers que cela autorise l'erreur dans la classe, me permet de réparer. Alors quand j'entends :

Moments de vie de classe - "C'est pas grave !"

"C'est pas grave !"

S. prononce cela avec empathie, voyant IK. pleurer tandis que nous faisons son bilan de plan de travail.